Dos-à-dos est un outil de médiation très simple et très souple dans son fonctionnement qui permet de présenter 2 œuvres de la collection - pour des interventions courtes (1 à 2 heures) auprès de publics peu mobiles (maisons de retraire, hôpitaux, ...) ou de scolaires pour une première approche. L’objectif est de faire connaitre l’artothèque et d’inciter à l’emprunt.
Sous la forme d’un caisson en bois qui contient 2 œuvres de la collection.

Le dessin pour apprendre à regarder
La rencontre avec les œuvres du dispositif Dos-à-dos peut être très active. Les personnes sont alors séparées en deux groupes disposés de chaque coté du caisson. Les œuvres ne sont pas visibles. Les personnes ont devant elles du papier et différents outils de dessin. Le premier groupe découvre l’œuvre et la décrit au second groupe qui la dessine - sans la voir. Puis, le second groupe découvre l’œuvre devant lui et à son tour la décrit au premier groupe qui la dessine.
Les deux groupes confrontent leur vision de l’œuvre suivant qu’ils ont été “descripteurs“ ou “dessinateurs“.

Voir les articles